Investir au Québec pour les non-résidents canadiens

Immobilier Maxime Beauchemin 3 Août

vue sur Montreal - Investissez au Quebec en tant qu'étranger

Les opportunités en investissement immobilier au Québec

Vivre au Québec ou y investir est une excellente décision. Le marché immobilier y est dynamique et les opportunités nombreuses. Le Québec possède une très belle diversité. Que nous pensions à la grande métropole de Montréal, à la beauté de la ville de Québec, aux paysages à couper le souffle de Mont-Tremblant ou de la région de Charlevoix, le Québec est riche de diversité et de possibilités. Encore faut-il bien comprendre comment s’y retrouver et surtout par où commencer. 

Le Québec, c’est près de 8.5 millions d’habitants, une population majoritairement francophone, mais également bilingue (anglais). La présence de plusieurs universités sur l’ensemble du territoire, mais surtout une population accueillante, cosmopolite et une qualité de vie comme il ne s’en fait pas beaucoup ailleurs. 

Pour plusieurs Européens et Américains, investir au Québec signifie avoir accès à un taux de change très avantageux tout en bénéficiant de prix encore très bas comparativement aux autres régions voisines. Il s’agit là d’un avantage considérable surtout pour les investisseurs aguerris. 

Investir au Québec en faisant l’acquisition d’une résidence secondaire, en voulant y demeurer ou pour loger vos enfants ou des membres de la famille est tout à fait réaliste, encore faut-il bien se préparer.

Le processus d’acquisition d’un bien immobilier au Québec

La première étape du processus est de contacter un courtier hypothécaire afin d’obtenir une pré-approbation. Bien qu’elle ne soit pas obligatoire, la pré-approbation vous permettra de commencer votre magasinage immobilier en toute tranquillité et de démontrer votre crédibilité face à des vendeurs éventuels. La plupart des courtiers immobiliers incitent fortement leurs acheteurs à s’en procurer une préalablement, car celle-ci facilite souvent certaines transactions. L’utilisation des services d’un courtier immobilier est également sans frais au Canada, celui-ci étant rémunéré par le vendeur.

Les courtiers hypothécaires comment fonctionnent-ils ?

Les courtiers hypothécaires ont accès à une multitude d’institutions financières et pourront vous aider dans l’obtention de votre prêt hypothécaire et ce, partout au Québec. Le courtier hypothécaire regardera votre situation et choisira la meilleure institution financière en fonction de votre projet. Celui-ci pourra aussi vous informer sur les frais à considérer lors de l’acquisition d’une propriété et sur les bons professionnels à contacter pour votre transaction. Tout comme pour le courtier immobilier, les services du courtier hypothécaire sont gratuits.

Les institutions financières canadiennes ont différents programmes qui facilitent l’accès à la propriété pour les investisseurs étrangers et les non-résidents. Celles-ci décideront de prêter les sommes pour votre achat selon votre solidité financière et une démonstration claire de votre mise de fonds.

Démontrer sa stabilité financière pour un projet hypothécaire

La solidité financière de l’emprunteur est démontrée par des revenus stables et suffisants pour couvrir les mensualités hypothécaires. La démonstration des revenus est probablement une des étapes les plus importantes du processus. On y ajoute également la démonstration d’actifs financiers (placements, actifs immobiliers, participations dans une compagnie etc…). De plus, les institutions financières canadiennes vont vouloir en savoir davantage sur votre utilisation courante du crédit dans votre pays d’origine et pourraient vous demander des preuves de bonne conduite en ce qui à trait à l’utilisation de votre crédit. Dans tous les cas, une lettre de solvabilité de votre principale institution financière vous sera demandée.

Une mise de départ pour démarrer le processus d’achat immobilier

La mise de fonds est toute aussi importante dans le processus. En règle générale, les non-résidents doivent avancer une mise de fonds minimale de 35% de la valeur de l’achat qu’ils s’apprêtent à effectuer. Ce 35% devra être démontré clairement dans la transaction et peut découler de sources multiples. Cette mise de fonds peut provenir de vos liquidités ou de vos placements personnels, d’un prêt d’une institution financière étrangère ou d’un don d’argent d’un tiers. Lorsqu’il s’agit d’un don, un document devra être signé par le donateur pour attester du don, mais également pour confirmer que ce don n’est pas lié à une dette future. L’important, c’est que vous soyez en mesure de démontrer clairement la provenance de votre mise de fonds.

Il est très important de comprendre que la mise de fonds devra être disponible et présente dans un compte canadien au moins 30 jours avant l’achat, que ce soit dans un compte vous appartenant ou dans le compte du notaire qui effectuera votre transaction. Votre courtier immobilier pourra vous guider lors de la rédaction de votre offre d’achat afin de bien représenter cette réalité. 

Selon votre situation et votre projet, votre courtier hypothécaire vous demandera des documents additionnels afin de préparer votre dossier pour l’envoi de votre demande au prêteur. Chaque prêteur étant différent, les documents peuvent varier. Celui-ci vous guidera vers les bons documents à fournir afin d’obtenir votre approbation. 

Afin de concrétiser votre projet immobilier, n’hésitez pas à me contacter, il me fera plaisir de répondre à vos questions. Il existe une multitude d’options pour faire de votre achat un réel succès. Si vous désirez en savoir plus sur les frais à considérer pour l’achat d’une propriété prenez quelques instants pour consulter mon article sur le sujet.

Maxime Beauchemin
Courtier hypothécaire
514-212-3002
maxime@gfsignature.com